CIMG5284Ce soir, c'est menu imposé. Papa a acheté un demi-maroilles et une pâte feuilletée, et il me demande de faire une tarte au maroilles. Pour ceux qui ne connaissent pas, le maroilles est un fromage de vache à pâte molle, fabriqué en Thiérache dans le nord de la France. Il a été inventé il y a près de mille ans par les moines de l'Abbaye de Maroilles, et était apprécié à la table de Philippe Auguste. C'est la base pour faire une flamiche, l'équivalent lillois de la plus connue tarte flambée, et surtout de la tarte au maroilles.

Le maroilles se reconnait aisément à sa croute orangée et collante, sa douce odeur reconnaissable entre toutes et son goût léger et si discret de fond de chaussures après 3 jours de randonnée. Bref, un délice, j'adore. C'est comme ça, j'adore les fromages qui ont du caractère.


Pour 3 personnes qui ont pas trop faim :

un demi maroilles
un rouleau de pâte feuilletée
2 cuillères à soupe de crème fraiche épaisse
des épices :
carvi (indispensable), cumin et anis

Préparation : 5min
Cuisson : 20min à 200°C


Evidemment, pour les courageux, on pourra faire soi-même la pâte feuilletée (ça m'arrive excessivement rarement), ou alors faire une pâte feuilletée rapide au fromage blanc (l'astuce géniale pour les fonds de tarte), mais bon, là, on m'a acheté une pâte toute faite, alors je suis pas un ayatollah non plus !

CIMG5267Au début, c'est tout simple et sans danger pour les terminaisons nerveuses de l'odorat : foncer un moule à tarte de pâte feuilletée. Là, j'utilise un moule carré histoire de me compliquer la vie et d'avoir des chutes de pâte dont il faudra faire quelque chose.

Piquer la pâte avec une fourchette pour limiter la levée, et faire cuire la pâte à blanc.

CIMG5269Pendant la cuisson, battre légèrement la crème fraiche avec un peu de cumin en poudre et d'anis en grains (j'ai dit un peu).

CIMG5270Découper le maroilles en escalopes (tranches fines) en râlant pour la forme que ça sent pas la rose (dire que juste avant de m'y mettre, j'étais en train de réfléchir à comment faire pour cristalliser des pétales de rose). Râler encore plus fort parce que ça colle et qu'on s'en met plein les doigts. Faire des tranches d'environ 1cm d'épaisseur, parce que plus fin ça colle à la lame et on ne s'en sort pas.

Sortir la pâte du four, étaler la crème aux épices, puis garnir artistiquement avec les escalopes de fromage.

CIMG5271

Enfourner à 200°C et faire cuire jusqu'à ce que la tarte soit bien dorée.

Attention en sortant du four, le fromage fondu est assez liquide (ça se solidifie en refroidissant).

Semer de graines de carvi pour le look et pour le goût (à croire que Dieu a inventé le carvi pour accompagner le maroilles !).

Disposer sur un lit de salade, comme ça on peut faire croire aux filles que c'est une petite tarte de régime bikini, prendre en photo parce que quand même, on n'en fait pas tous les jours, et servir encore tiède.

CIMG5281


Dégustation avec un gros rouge qui tache ou une bière de garde, en fredonnant "Ain't no flies on me" et en imitant l'inimitable satchmo. C'est goûtu, crémeux et fondant en bouche, relevé par la note d'acidité de la vinaigrette de la salade.

Pour ceux qui trouvent surprenant de manger un tel plat en plein été, et en plus un jour où on a un semblant de chaleur, il faut savoir que le maroilles est à son meilleur entre mars et août, donc je suis encore en pleine saison. Pour ceux qui préfèreraient l'hiver, je recommande d'utiliser un Vieux de Lille, une variante du Maroilles encore plus corsée et qui a été inventée pour se conserver tout l'hiver (dans les temps anciens, on n'avait pas de lait et donc pas de fromage l'hiver).