roul__tranche_2Quatre mois que je n'ai rien posté ! Oulala, le temps passe vite... Quatre mois très occupés sur le plan boulot, et plutôt désastreux question pâtisserie. J'avais plus trop le goût à ça, et même quand je m'obligeais à tenter une nouvelle recette, le résultat n'était pas là.

Les seules réussites ont été des séries de biscuits, qui tous étaient des variantes de mes biscuits aux amandes : ronds, en losange, avec des couleurs (vive les colorants), en remplaçant les amandes par des noisettes... Mais à part ça, rien, nada. Ma super idée de génoise fourrée à la gelée de pêche ne m'a pas convaincu. C'était frais comme je le voulais, mais pas ce que je cherchais. Et le gâteau d'anniversaire de mon frère a été un désastre (même si toute ma famille m'a généreusement assuré le contraire, mais ils ne sont pas objectifs). L'idée de base était bonne, mais il y avait entre autres du cheese cake sans cuisson, et je n'aime pas du tout, mais pas du tout. Bref, quatre mois de galère culinaire.

Mais avec le retour des beaux jours, l'inspiration semble revenir. La semaine dernière, ma voisine m'a gentiment apporté une part de roulé au Nutella qu'elle venait de faire. Il fallait bien que je lui rende la pareille. Et là, tout se passe bien, j'ai bien le résultat attendu, et c'est très très bon (enfin, c'est mon avis, mais vu que c'est moi qui en mange la quasi-totalité, mon avis compte énormément).

Retour des beaux jours, disais-je. Donc quelque chose de frais, avec cette chaleur qui arrive. Quelque chose au citron. Mieux, au citron vert (vu que je viens d'en acheter un stock). Et j'ai pas trop le temps de faire une crème compliquée en garniture, un lemon curd sera parfait. Et tiens, le citron vert, ça me donne une envie de caïpirinha, ce délicieux cocktail qui ressemble au ti-ponch, mais avec de la cachaça. Et puis ce matin, en prenant le petit-déjeuner, je me dis que ça irait très bien avec de la mûre, vu que j'en ai un grand pot de confiture. Alors voilà, pour relancer un peu ce blog qui bouge autant qu'un poisson sorti de l'eau il y a 4 mois, je vous propose un roulé à la mûre et au caïpirinha curd.


Pour 2 roulés (ben oui, je partage) :
Le biscuit :

- 4 oeufs

- 125g de sucre en poudre

- 125g de farine

- 1 cuiller à café de gingembre moulu (celui en pot à épice, pas du frais)
- Des graines de pavot selon votre goût

Le caïpirinha curd :
- 4 citrons verts
- 5cl de cachaça (un rhum blanc fera l'affaire à défaut)
- 150g de cassonade cuivrée
- 100g de beurre
- 4 oeufs

En fait, j'ai utilisé en lieu de cassonade un sucre brut japonais qui vient d'une île appelée Tanegajima, mais du rapadura ou de la cassonade cuivrée feraient très bien l'affaire. Ou un morceau de pain de sucre, comme dans la caïpirinha (le cocktail).

Et il faut aussi de la confiture de mûre, que j'ai achetée toute faite (des fois, je suis flemmard, n'est-ce pas).


roul__mure___curdPréparer le curd :
Presser les citrons verts. S'ils sont bio, vous pouvez râper le zest pour avoir plus de goût. Les miens étant traités, je m'en suis passé (dommage, mais bon, ça allait quand même).
Dans un cul-de-poule, verser le jus de citron, l'alcool, le sucre, le beurre coupé en petits morceaux.
Mettre le cul-de-poule au bain marie, et chauffer jusqu'à ce que le beurre soit fondu.
Battre les oeufs en omelette, et les verser dans l'appareil au citron. Le bain marie doit être chaud, limite frémissant, mais pas bouillant. Remuer sans arrêt la préparation jusqu'à épaississement : il faut compter environ un quart d'heure.
Quand c'est assez épais (consistance d'une pâte à tartiner, pas d'une crème anglaise), retirer du feu et laisser refroidir en remuant de temps en temps.

Pendant ce temps, on prépare le biscuit :
Séparer les blancs des jaunes.
Blanchir les jaunes avec le sucre.
Monter les blancs en neige, y incorporer le gingembre moulu et les graines de pavot.
Incorporer délicatement les blancs dans les jaunes, puis la farine que l'on tamise sur la préparation tout en l'incorporant en coupant.

Etaler à la spatule une couche assez fine (environ 1cm, plus si vous aimez le roulé épais) sur une plaque de pâtisserie avec un papier cuisson, et enfourner à 180°C.
La cuisson est très rapide, il faut surveiller et ne pas la perdre de vue. Dès que le dessus commence à brunir, c'est cuit : on sent la bonne odeur de biscuit cuiller.
Avec la quantité de pâte indiquée, j'ai assez pour faire 2 plaques de biscuit dans mon four. Mais j'aime aussi que le biscuit soit fin.
Sortir la plaque du four, parer les bords pour avoir un rectangle bien net, et retourner le biscuit sur un torchon humide (pas trempé, hein !). Rouler le biscuit dans le torchon pendant qu'il est encore souple. L'humidité du torchon va aider à garder cette souplesse.

Monter le roulé :
Quand le curd est suffisamment refroidi, dérouler le biscuit, et étaler des bandes de confiture de mûre et de curd en diagonale, en alternant. Faire des bandes dans des proportions de deux largeur de curd pour une largeur de mûre, car la mûre a un parfum très présent, et l'objectif est quand même qu'on sente avant tout la fraîcheur du citron.
Rouler le biscuit et conserver au frais, dans un film alimentaire, jusqu'au moment de présenter.

On peut décorer avec un peu de sucre glace, ça fait de la neige qui n'est pas de refus par ce temps.

Ah oui, j'oubliais : les quantités que j'ai donné pour le curd sont normalement excessives. C'est voulu : le curd se conserve très bien au frigo dans un pot à confiture, il peut même se congeler. C'est la garniture pour faire une tarte au citron, pour les amateurs, et c'est aussi très bon étalé sur des tartines, ou mieux : des muffins anglais, pour le petit déjeuner. Quand c'est bon comme ça, faut toujours en faire plus !

roul__tranche_1


Dégustation :
Bon, moi j'ai bien aimé, forcément. Ca accompagne bien un thé earl grey ou darjeeling, mais à mon avis ça aurait pas été mal aussi avec un muscat, voire un Tokaji pas trop sucré (3 putonyos je dirais, mais bon, je suis pas expert en Tokaji).