CIMG5260

Mon premier cheesecake, bien épais et moelleux, pas encore parfait (vu que c'est mon premier), mais avec un bon petit goût de citron bien agréable aujourd'hui où on a du soleil et un semblant de chaleur. Ca va très bien avec un thé earl grey aux fleurs bleues de chez Mariage Frère.

Préparation : 20min
Cuisson : 1h à 160°C
Attente : au moins 24h avant de manger...


Vous, je sais pas, mais moi il me prend régulièrement des envies de pâtisser, là, maintenant, tout de suite. Bon, des fois, ca se passe pas vraiment comme prévu.

En ce moment, je suis en vacances chez mes parents. J'en profite d'une pour cuisiner, de deux pour recopier tout plein de recettes dans le livre magique de ma Maman, que je vous donnerai au fur et à mesure que je les reprendrai pour les adapter à mes goûts d'aujourd'hui.
Bon bref, depuis ce matin, j'ai une envie terrible de faire des chocolats. Un truc croquant et tendre à la fois, avec un goût amusant. Ah si, en plus, je profite de chez mes vacances pour passer des heures à lire les blogs. Donc je trouve une piste pour mes chocolats, et hop, comme je sais qu'il y a pas ce qu'il faut ici, on va faire les courses. Enfin, hop, façon de parler, vu qu'au programme du jour j'avais plein de jardinage, les courses ont attendu 18h. Et pis j'ai une envie depuis un bout de temps de faire un cheesecake, qui sera mon premier (ben oui, c'est un classique, mais faut un début à tout, et Italo Calvino dit qu'un classique, c'est un truc que tout le monde fait semblant d'avoir déjà cuisiné lu). Donc, je prend de la ricotta, et pour le reste Maman m'assure qu'on a ce qu'il faut en stock.

De retour à la maison, trop tard pour faire des chocolats avant le dîner, mais il doit bien y avoir assez de temps pour un cheesecake, non ?

Alors pour un premier, je vais faire une recette de Loukoum, qui m'a tout l'air d'une championne du cheesecake : le cheesecake au citron. Et vu que c'est mon premier, on va la suivre à la lettre, non ? Bon, ben non, je peux pas m'empêcher d'adapter un peu.CIMG5234

Alors, il faut : des biscuits Thé de Lu™... Bon, j'en ai pas sous la main, mais j'ai fait avant-hier des galettes bretonnes, dont par miracle il reste encore une pleine boite en fer, donc on va utiliser ça. Dommage, ca va en bouffer plein, faudra que j'en refasse demain ;-)

Après, il faut des oeufs (je viens d'en acheter 20), du sucre (je viens d'en acheter 5kg), du beurre (j'en ai encore une 1/2 motte), 4 citrons... Aïe, aïe, y'a plus qu'un seul citron. Bon, on va utiliser le jus de citron vert qui est au frigo. Ca ira bien. Des fruits des bois ? Dans un cheesecake au citron. Non, tout va bien, c'est pour le coulis, je verrai bien demain quoi utiliser. Et puis bien sûr, du fromage. Ca tombe bien, Loukoum préconise de la ricotta. Et là, catastrophe, il en faut plein : 750g ! Et le seul et unique pot que j'ai acheté fait... 250g. Bon, comme il est trop tard pour retourner faire les courses, on va adapter et faire un petit cheesecake. Remarque, comme ça il me restera plein de galettes, et je pourrai faire des macarons demain à la place :-p

Revenons à notre recette. J'ai donc au final :Des oeufsDu sucre cristalDu beurre fondu au micro-onde
250g de ricotta
100g de fromage blanc pour compléter un peu quand même
100g de biscuits
2 càs de beurre fondu

60g de sucre
70ml de jus de citron vert [Photo 102-5239]
2 oeufs


On attaque.

On commence par réduire les biscuits en miette avec les mains (c'est plus fort que moi, je peux pas faire comme dans la recette où elle utilise le robot, et j'ai la flemme de laver le robot après, les mains c'est plus facile !).
On incorpore le beurre, fondu au micro-onde (en fait, je préfère qu'il soit un peu fondu seulement, plus proche de la pommade, sans en être une pour autant. Ca ne change pas grand'chose de toute façon). Loukoum ne précise pas, donc je prend du beurre 1/2 sel. J'adore le léger goût de sel dans la pâtisserie, et comme dit un copain du Croisic, y'a deux sortes : le beurre doux et le beurre. Enfin, là, vu la quantité, ça va pas changer la face du monde.

CIMG5241Avec cette mixture, on chemise un moule à charnière. Sauf que celui de Maman est carrément trop grand. Mais je met la main sur un chouette moule à charlotte qui fera très bien l'affaire.

Une feuille de papier cuisson pliée dans le moule (démoulage facile), en utilisant la technique de Chef Simon, puis on étale la pâte de biscuit écrasé avec un verre, en couvrant bien les parois (j'aime le cheesecake comme ça, moi aussi, avec la garniture qui dépasse juste un peu en haut).

CIMG5243

On met au congélateur et on préchauffe le four à 160°C.

CIMG5244Dans un cul de poule (enfin, une jatte, parce que Maman n'a pas de cul de poule), battre la ricotta avec le fromage blanc pour la rendre bien crémeuse.

On ajoute le sucre, on bat bien, puis le jus de citron petit à petit sans cesser
de battre, et enfin des oeufs.

CIMG5238
Pour les oeufs, faites pas comme moi, évitez de renverser le plateau d'oeufs
en enlevant l'emballage plastique : oeuf qui a chu est déchu, comme
disait Devos (http://louis-chatel.over-blog.com/article-3023251.html).


Si j'avais eu des vrais citrons, c'aurait été le bon moment pour y mettre un zest rapé en plus. Mais bon...

On ressort le moule du congélateur, on verse l'appareil au fromage, et on enfourne.

CIMG5247

CIMG5248Une heure plus tard, la tentation devient terrible. On a le droit de voir le résultat, mais il va falloir attendre encore jusqu'à demain soir pour goûter... Pfff... ma conception de la pâtisserie, c'est maintenant, tout de suite, quand j'en ai envie. Pourquoi tous les bons gateaux doivent attendre ?

Bon, au moins, ça a une tête pas vilaine.


Le lendemain, pour l'heure du thé, on ressort le cheesecake du frigo. Il a une belle tête, on peut servir. Pour accompagner, je retrouve dans le congélateur des fruits rouges qui par un coup de baguette mixer magique et un peu de sucre en poudre de perlinpinpin deviennent immédiatement (ou presque) un coulis de fruits rouges.

On saupoudre une assiette à servir de sucre glace, on dépose le cheesecake qui tombe tout seul la chemise de papier, on fait un cornet en papier, garni de coulis pour décorer le dessus (bon, je me suis un peu loupé sur la poche, du coup ma spirale est ratée. Faut de l'entraînement pour plier correctement ces cornets !)

Dégustation

CIMG5261

A la coupe, ça a une bonne tête. Le cheesecake a l'air moelleux et épais bien comme il faut.

On goute. Il est frais (bon, il sort du frigo, il faut dire), le goût de citron vert est bien présent mais ne masque pas le goût du fromage. C'est nickel. La texture est pas mal, peut-être légèrement farineuse. Je pense que ça vient de la ricotta. La prochaine fois, je mettrai un peu plus de fromage blanc, ou alors du mascarpone pour un côté encore plus crémeux. Tiens, ça me donne envie d'essayer de faire un cheesecake tiramisu, cette idée de mascarpone. On note ça, faudra essayer un jour.

On déguste doucement sur la terrasse en accompagnement d'un thé earl grey et en écoutant le chant des oiseaux. On se croirait presque au mois d'août.


Merci à Loukoum pour sa recette, que je n'ai quand même qu'à peine retouchée, et encore !