CIMG5880Je suis dans une période biscuits en ce moment. Bon, comme j'ai beaucoup de travail, j'ai pas trop le temps de cuisiner, mais je me garde toujours quelques heures le week-end pour me faire plaisir. C'est si bon pour le moral, et puis les copains se plaignent pas le lundi quand je ramène mes productions de la veille.

La semaine dernière, Auntie Jo a publié une recette bien sympathique de cornes de gazelle, et ma foi je me suis dis que j'allais l'ajouter à ma liste de biscuits pour le thé. Aussitôt dit aussitôt fait (j'étais justement en train de faire ma liste de courses), et je teste tout ça dimanche dans le but de vous raconter dans la foulée. Mais comme tout ne s'est pas passé comme prévu, finalement j'ai bouclé ma préparation aujourd'hui.

C'est tout simple à préparer (mais pas très rapide par contre : compter environ 1h30 à 2h la première fois, ça va plus vite après avec l'habitude), et c'est très très bon. J'ai du adapter un poil la recette pour que ça donne le résultat que je voulais, (de toute façon je peux pas m'en empêcher, comme d'habitude...), aussi je vous livre les proportions que j'ai finalement utilisées.

Pour une trentaine de pièces (la recette marque 20, j'ai dû les faire un peu plus petites) :
Pour la pâte d'amande (le fourrage) :
200g de poudre d'amande
100g de sucre semoule
1 cuiller à café de cannelle en poudre
3 cuillers à soupe d'eau de fleur d'oranger
2 cuillers à café de beurre doux fondu

Par rapport à Auntie Jo, j'ai juste ajouté un peu de cannelle parce que j'aime ça. Sinon c'est tout pareil, ça marche très bien comme ça. Le résultat est impeccable avec une base beaucoup plus simple que ce j'ai pu lire ailleurs.

Pour la pâte (l'enveloppe) :
150g de farine
40g de beurre fondu
3 cuillers à soupe d'eau de fleur d'oranger

Là, j'ai augmenté un peu le beurre, pour avoir une pâte plus souple et plus facile à travailler, et j'ai diminué un poil la fleur d'oranger qui était trop présente à mon goût (c'est un parfum que je n'apprécie que quand il reste très léger, et je voulais sentir les amandes).

CIMG5861On peut difficilement faire plus simple comme préparation :

Mélanger ensemble tous les ingrédients de la pâte d'amande.

Le résultat est souple et légèrement humide. C'est plus souple qu'une pâte d'amande classique du commerce, et le grain est plus gros (en tout cas, j'ai recherché un grain assez gros pour donner de la texture au résultat final).

CIMG5862Si on n'a pas le temps de tout faire en une fois, on peut réserver la pâte d'amande dans un film cellophane au frigo pendant quelques jours (pas trop longtemps, sinon le parfum fleur d'oranger s'évapore).

Mélanger ensemble tous les ingrédients de la pâte (farine, beurre et eau de fleur d'oranger), en pétrissant bien jusqu'à obtenir une boule de pâte homogène et souple. Avec la dose de beurre indiquée par Auntie Jo, j'obtenais une pâte assez ferme et élastique, difficile à étaler en couche très fine (en tout cas, difficile pour moi). J'ai donc recommencé en ajoutant un peu plus de beurre, et là j'ai obtenu une pâte très facile à travailler. D'ailleurs, une amie m'a passé une recette d'un de ses livres, et ils mettent eux aussi plus de beurre.

CIMG5863Quand la pâte est prête, l'étaler au rouleau à pâtisserie en une couche très fine, presque transparente. Avec un emporte-pièce (ou un verre, comme moi), découper des ronds de pâte.

Sur chaque rond, placer une noix de pâte d'amande roulée en petit boudin. Replier la pâte par-dessus et souder les bords, comme un ravioli. Faire attention à ne pas laisser d'air à l'intérieur. On peut découper le bord soudé avec une roulette, un couteau ou l'emporte-pièce, pour avoir un bord plus net. Recourber la corne de gazelle en croissant de Lune.

CIMG5866Avec une pique en bois, percer la pâte sur toute la longueur, pour laisser la vapeur sortir à la cuisson.

Disposer sur une plaque (comme je n'ai pas de plaque à pâtisserie, j'utilise une feuille de papier cuisson posée sur une grille, ça marche très bien aussi).

CIMG5864Cuisson 10min au four à 150°C.

Sortir du four et saupoudrer légèrement de sucre glace pendant que c'est chaud.


Dégustation :
Les cornes de gazelle accompagnent très bien le thé, et en particulier le thé à la menthe bien sûr.

CIMG5875
Plateau et théière rapportés
de Marrakech
Verres de Tunisie
Assiette en porcelaine
de style Imari (Japon)

En suivant scrupuleusement les indication d'Auntie Jo, j'ai dû louper un truc parce que ma pâte manquait de souplesse à la préparation (difficile à étaler) et à la cuisson. Les cornes étaient très bonnes au goût, mais j'avais l'impression d'une enveloppe un peu cartonnée, un peu comme une pâte brisée pétrie trop longtemps.

Avec mes ajustements, la pâte se travaille sans problème. Après cuisson, elle est légèrement sablée, et se fond bien dans la texture de la garniture de pâte d'amande. On a donc une mignardise parfumée, qui fond dans la bouche tout en gardant un côté un peu sablé que j'aime bien.

CIMG5878
Vous prendrez bien
une tasse de thé ?

On déguste en prenant son temps, en sirotant son thé, et en écoutant Césaria Evora parce que j'ai vu qu'Auntie Jo aimait beaucoup aussi, ou alors avec un peu de musique arabo-andalouse pour se croire à Marrakech (bon, sauf que la température, c'est pas ça aujourd'hui, mais on fait ce qu'on peut... Je vais finir par ressortir ma jellabah si je continue à avoir froid comme ça !).